Batay coqs

A quelques centaines de mètres de la maison, un bar au coin d’un champ de cannes organise chaque dimanche des batay coqs. Ce n’est pas un gallodrome marron, c’est légal, les combats dans le rond autorisé par arrêté préfectoral, attirent les aficionados, les parieurs, les curieux et quelques touristes. Le spectacle est peu suivi par la gente féminine qui trouve cela cruel pour la condition animale et n’aime pas voir les économies du ménage pas toujours très fournies, s’envoler dans des paris clandestins.

Par curiosité et par volonté de connaître les traditions réunionnaises je suis allé plusieurs fois avec des amis assister aux combats et déguster une dodo.

Cela ressemble énormément à un combat de boxe avec ses règles, les organisations de combat en fonction du poids, les « rounds », les soins donnés par le « jokey »… Chaque animal envoyé au combat est dorloté, choyé, caressé, rafraîchi… par son propriétaire. Pas d‘ergots lames de rasoir pas de crête coupée à la Réunion, pas de mise à mort comme dans les corridas et possibilité d’arrêter le combat pour éviter des blessures profondes.

Une tradition bien établie sur l’île.

Les nouvelles technologies au secours de la tradition.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square