top of page

Le viaduc de la route du littoral à vélo.

Pour aller de la Possession à Saint-Denis dans un sens ou dans un autre, le cycliste doit emprunter la route du littoral. La route de La Montagne est réservée aux sportifs avérés et demande beaucoup plus de temps.

Viaduc Nouvelle Route du Littoral: vue de l'ancienne route.
Viaduc Nouvelle Route du Littoral

Je vous rassure de suite, ce n’est pas un exploit de faire 5,4 km de La Chaloupe à Saint-Denis, autant en sens inverse. L’exploit serait plutôt d’avoir réussi à entrer sur la route au niveau de La Chaloupe : travaux en cours, bifurcations, déviations… soyons indulgents, on sent un désir de bien faire en sécurité, et ce n’est que du provisoire qui durera un certain temps avant l’ouverture totale en 202…

Mon opinion sur ce tronçon n’a sans doute pas beaucoup d’importance, je ne prendrai pas cette voie pour aller au travail à vélo. J’aime faire du vélo pour le côté sportif et pour admirer les magnifiques paysages de notre île intense. Faire du vélo avec la pollution automobile ce n’est pas trop mon truc, mais pour le tour de l’île on est obligé de passer par là. Cette piste rendra service à ceux qui iront au boulot à vélo et les cyclistes désengorgeront un peu les voies routières.

La piste cyclable n’a rien à voir avec celle de l’ancienne route, elle est bien matérialisée, bien signalée : alerte vent…, bien plus large mais surtout, avec la voie des bus, elle est plus éloignée des véhicules classiques : camions, camionnettes, suv, berlines et motos. Ce qui n’est pas négligeable, et comme le nombre de bus est assez limité, j’en ai compté quatre ce matin entre 9h et 10h, on se sent moins stressé par le trafic, à tel point que le dernier autocar m’a presque fait peur en me doublant. (La voie de bus est ouverte dans le sens sud-nord mais fermée actuellement dans l’autre sens.) Un muret séparant la voie des bus et la piste cyclable aurait été bienvenu, on ne peut pas tout demander, et cela aurait empêché les « véhicules en panne » de se garer sur le côté en attendant la dépanneuse. Les cyclistes peuvent bien faire un écart, ils ont l’habitude…

L’arrivée à Saint-Denis est encore à finaliser, on quitte la piste cyclable pour prendre la voie des bus et après le rond-point, plus de voie réservée aux deux roues sur quelques centaines de mètres. Face à la Préfecture et au carrefour du Roland Garros, il est conseillé de traverser la rue à pied sur le passage piéton pour rejoindre de l’autre côté la piste cyclable à double sens du bord de mer de Saint-Denis. Par contre pas de difficulté dans le sens inverse, à partir des canons, on suit toujours la piste cyclable souvent protégée par un muret avant d’arriver au viaduc.

Un bémol cependant : ce matin, j’ai rencontré de nombreux éclats de verre sur la piste cyclable. Un peu de civisme ferait du bien.

Le fait de rouler en hauteur permet de mieux apprécier le paysage. Sur le côté montagne, on peut voir les belles petites cascades qui se jettent dans la mer. Je suis admiratif devant le travail des cordistes qui ont sécurisé l’ancienne route avec le maillage de la falaise. Je ne voyais pas le maillage aussi important. Dans l’autre sens, la mer est toujours aussi belle, peu agitée et peu ventée ce matin. Un cargo attendait son tour au large du Port.

Il n’en demeure pas moins qu’il faut toujours redoubler d’attention sur un tel trajet. Même s’il est facile par temps calme, ce n’est pas un parcours pour les enfants. Je ne m’y risquerais pas en cas de tempête et les autorités ont sans doute prévu la fermeture en cas d’alerte météo.

Bon vélo.


Комментарии


Posts à l'affiche
Posts Récents
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
bottom of page