Le monstre du Cap Méchant

Pour un premier jour de déconfinement, il était impensable que je n’aille pas "bat’carré" au Cap Méchant.

Allais-je retrouver cette mer, toujours aussi agitée, toujours aussi transparente d’un bleu indigo presque irréel, les paysages de roches basaltiques, les falaises noires, les arches, les paille-en-queue, les vacoas et les macouas, le souffleur, l’herbe pique fesse… tout ce site que j’aime arpenter et photographier.

Je me suis toujours posé la question : pourquoi le Cap Méchant ? A cause de la fougue de la mer souvent démontée, d’un possible repaire de pirates… et bien j’ai peut-être trouvé au bout de mon téléobjectif le méchant monstre sorti des entrailles de la terre et du fond de la mer qui surveille les falaises. Je ne vous dirai pas où il est. Le mieux, pour les locaux et pour ceux qui vont rapidement revenir voir notre si belle île, c’est d’y aller; l’endroit le mérite grandement, ses habitants aussi.

Ce matin, j’ai rencontré un homme de très bonne humeur pourtant privé de travail depuis plusieurs semaines: le patron du Pinpin qui propose de livrer sa cuisine créole et ses spécialités de palmistes et de vacoas.

Quelques photos du bord de la falaise.

Le Cap Méchant Le souffleur

Posts à l'affiche
Posts Récents
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square