Cap Méchant

Pourquoi l’appelle-t-on Cap Méchant ? *

Je n’en sais rien, on aurait pu aussi bien l’appeler Pointe du Diable comme à Saint-Pierre tant la houle est forte ici à ne mettre ni un pêcheur dehors ni un baigneur kamikaze dans les vagues. Certains vous diront que sa flore n’est pas en reste, que les vacoas piquent, que les pinpins vous tombent dessus, que le manioc est marron et que l’herbe pique les fesses.

La faune est plus accueillante : du haut de la falaise il n’est pas rare de voir des gros poissons bleus turquoise dans la mer sans doute des perroquets (à photographier avec un filtre polarisant), des paille en queue qui s’approchent très près de vous, des macouas qui nichent de l’autre côté du souffleur et de temps en temps des endormis.

Quelques mètres plus haut, dans les friches subsistent à l’abandon quelques tombes de l’ancien cimetière marin de Basse Vallée** Que de mystères ! De méchants pirates sont-ils enterrés là?

Le « Méchant » est sans doute niché quelque part puisque Elise se charge chaque jour de vous le dire et de vous le redire, et de vous envoyer en enfer si vous ne l’écoutez pas.

Et pourtant, je trouve cet endroit merveilleux issu de ces coulées basaltiques érodées  en surplomb de l’Océan Indien qui nous rappelle qu’il n’est pas une mer d’huile et qu’il peut être le cauchemar des navigateurs.

*Page Blog du 11 mai 2020

Un petit tour de souffleur

Cimetière de Basse Vallée   Zinfos 974 17/04/2010.

** Le site est en cours de restauration. Il est classé monument historique.

Depuis 2019, il se visite pendant les journées du patrimoine.