La renaissance de Bethléem

Ce diable de Fakir, tempête tropicale intense, a soufflé fort sur Bethléem. L’îlet n’était plus accessible. La municipalité de Saint-Benoît en avait fermé le sentier.

« Suite au passage de Fakir, les sentiers de l’Ilet Bethléem et de Bassin la Paix/Bassin la Mer sont devenus impraticables. Des gravats et des arbres arrachés par les vents barrent le passage à plusieurs endroits, il est donc dangereux d’y circuler. Afin d’éviter tout risque d’accident, la municipalité a pris deux arrêtés pour interdire respectivement l’accès à ces deux sentiers jusqu’à nouvel ordre. »

Le passage de Fakir.

Depuis le début octobre, il est possible d’y retourner. Alors, camping, pique-nique, randonnée, canyoning, baignade tarzan, pêche et même pèlerinage à la chapelle* ; tout redevient possible à Bethléem au bord de la rivière des Marsouins entre les perches de bambou, les fougères, les pieds de litchis, les bananiers, les longanis …

« De par son histoire, l'Îlet reste un lieu de pèlerinage. La descente jusqu'à la chapelle au bord de la rivière constitue un chemin de croix, avec une chapelle Saint Expédit à mi-chemin. Une messe très fréquentée s'y déroule chaque année à Noël, le chemin est alors éclairé jusqu'en bas pour guider les pèlerins de la Nativité. » Wikipédia

La rando "sportive" de Bethléem

Posts à l'affiche
Posts Récents
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square