Grand Raid: le rêve de Sié.

20 Oct 2019

Oui, il l’a fait le Grand Raid, ce coureur anonyme, numéro 416, employé de l'entreprise Dalkia filiale d’EDF à Tours en 58 h 29 min et 28 s.

Tour de piste avec Yéri.

 

Il est arrivé  en 1649 position : comme beaucoup de participants, le classement n’était pas la priorité, l’essentiel c’était d’arriver même à 35 heures du premier. Pour cela, il s’est préparé durant 5 mois avec une rigueur extrême ne s’accordant aucun à côté pour arriver au bout de son rêve.

 

Que d’efforts accomplis sur les sentiers de cet ultra-trail, un des plus durs du monde, pour surmonter la fatigue, l’envie de dormir ( seulement 55 minutes de sommeil), les douleurs, le froid la nuit au Nez de Bœuf et à Roche Plate et la chaleur, les descentes d’enfer comme celles du Kervéguen et du Maïdo, les montées au Taïbit, la longue portion de Cala au-dessus de  La Possession, les pavés désordonnés du Chemin des Anglais et la dernière descente du Colorado.

 

Ce fut un moment d’émotion extraordinaire à l’arrivée au stade la Redoute, avec ce tour de piste avec sa fille Yéri, avec la joie de ses amis et plus particulièrement David et Marilou, venus l’accompagner, le nourrir, le soigner, l’encourager, le dorloter, le choyer, le réchauffer, le réconforter aux points de ravitaillement…

 

La réaction à chaud de Sié.

Ca y est, c'est validé, j'ai réussi à boucler ce Grand Raid. Avant toute chose, merci à mon assistance: Marilou, Yéri, David, Jojo, Joël, Jérôme Stipa et au large soutien de mes collègues de la Team EDF.

Une première nuit qui peut se résumer à une balade dans des pâturages marquée surtout par les bouchons et le froid. les choses sérieuses commencent après Mare à Boue avant la terrible descente du côteau  Kervéguen qui nous amène à Cilaos.

Entrée compliquée dans Mafate, et pourtant la préparation était optimale ( ravitaillement personnalisé avec le Zembroca de Marilou, les soins des pieds de David. ce coup de moins bien va durer jusqu'à Marla. Petit repos de 10min, puis s'ensuit un nouveau départ vers le col des Boeufs, Ilet à Bourse, Grand Place, (dodo de 30 min) avant d'attaquer les deux gros morceaux de la journée Roche Plate et la Maïdo. RAS sur cette partie. Descente tranquille vers Ilet Savannah et enchaînement très long vers La Possession.

Et me voilà dans la section qui m'aura fait le plus mal. J'ai subi le Chemin des Anglais avec ses dalles de pierres posées de façon désordonnées, je serai sauvé par David, qui m'a rejoint 200m avant la fin des pavés, il m'aura apporté l'énergie nécessaire pour faire la montée du Colorado mais surtout, ce mélange motivation, boost, ???? qui permet d'oublier qu'on a mal. En effet depuis quatre heures du matin, je souffre d'une inflammation sur la partie basse du tibia. C'est dans cette condition et grâce à David que je réussis à boucler cette dernière descente inoubliable vers le stade de La Redoute.

Je remercie tous ceux qui m'ont aidé à préparer cette belle fête, en tout premier lieu ma famille, mes amis et soutiens; un remerciement spécial à mes collègues de Dalkia, mes amis du TNA, Cop's Trail, les traileurs du Mont Blanc, et, Isabelle D, Geneviève B, François D, François T,Jules A, Pascalou tous mes amis de Touraine et d'Alsace.

 

 

 Une autre façon de voir le Grand Raid. d'autres moments d'émotion

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

La belle bleue

September 6, 2017

1/6
Please reload

Posts Récents

March 17, 2019

Please reload

Archives
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square