La belle bleue

6 Sep 2017

 

Quelle est donc cette graine magnifique d’un centimètre de long, toute recouverte de fibres bleu turquoise ?

 

C’est rare dans le règne végétal et pourtant l’arbre pousse parfois en grand nombre étouffant le reste de la végétation.

 

Le Ravenale, un arbre qui parade tout le temps, on dirait un paon faisant la roue.

 

On le trouve dans de nombreux jardins réunionnais pour ses qualités ornementales. On le repère de loin et très facilement cet éventail  géant. Il a été importé de Madagascar au XVIIIème siècle où il est endémique.

 

On l’appelle aussi arbre du voyageur parce qu’il pouvait abreuver un colon assoiffé perdu dans les forêts malgaches. Il a la particularité de stocker l’eau à la base de ses feuilles. Bonjour la tourista à tout visiteur qui essaierait cette eau croupie. Par contre une entaille dans  son tronc permet l’écoulement d’une sève liquide qu’on peut boire.

En dehors des jardins et des parcs, on le trouve à La Réunion du côté de Saint-Benoît. Il a envahi les versants du « Massif du Cratère ». La municipalité y a aménagé le Sentier des Ravenales. Il est inscrit dans la liste des espèces envahissantes de La Réunion,

 

« L’emblème de Madagascar?  

C’est très simple, c’est un véritable kit de survie  à lui tout seul ! L’arbre du voyageur vous apporte un plancher, un toit, de l’eau et de la nourriture !

Les cases traditionnelles de Madagascar sont construites avec les diverses parties de l’arbre. Le tronc coupé en latte fera office de plancher, les feuilles seront utilisées pour la toiture et les pétioles fendus serviront de panneaux muraux.

Le cœur du Ravanela encore jeune est comestible, il est cuisiné en accompagnement de riz. Les graines seront quant à elles utilisées pour produire de l'huile.

Ainsi, quoi de plus naturel pour Madagascar de faire de cet arbre fascinant, tropical et endémique, son emblème. »  Nosybe island.com

 

Et le site ne dit pas qu’on l’utilise aussi pour lutter contre le diabète, pour soigner les blessures avec la poche bleue des graines qui sert d’antiseptique et comme parapluie.*

 

*En 2005, alors que nous visitions l’Ile aux Nattes au sud de Sainte-Marie, une pluie soudaine s’abattit sur nous. Pas de panique, notre guide coupa trois feuilles de ravenale qui nous servirent de parapluie.

 

J'ai vu dernièrement sur le marché de Saint-Pierre, un vendeur de fruits se désaltérer avec une boisson à base de pétiole de feuilles de ravenale et d'eau...

 

Plus de renseignements sur plantnet

 

Sans oublier des photos de graines de Paul Starosta

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

La belle bleue

September 6, 2017

1/6
Please reload

Posts Récents

March 15, 2020

February 9, 2020

Please reload

Archives
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square