Sud Sauvage  de Manapany à l'Enclos

De Petite Ile à Saint-Philippe, le Sud Sauvage, sans cirque et sans lagon, est sans doute la plus belle région de l’île, du moins c’est celle que je préfère. On ne se lasse pas de randonner sur les sentiers côtiers à l’ombre des filaos et des vacoas, au-dessus des falaises abruptes de basalte, de voir les vagues souvent virulentes se fracasser sur les rochers, s’engouffrer sous les arches naturelles et même parfois jaillir dans le ciel à la sortie des souffleurs. En remontant dans les hauts, on n’est pas déçu non plus avec la forêt primaire et sa végétation protégée, les cascades et les rivières venant du volcan…

Tout cela, sans oublier la présence discrète de l’homme : pêcheurs de Saint-Philippe, éleveurs de vanille, agriculteurs qui essaient de réintroduire les fruits et légumes lontan, la culture de thé, du café, du cacaoyer… A visiter intensément.