Que d'eau, que d'eau!  

Bassins et cascades de La Rivière Langevin

Que d'eau, que d'eau!

En 1875, en visite à Toulouse inondée par la crue de la Garonne, le Président de La République Mac Mahon, avait lâché le célèbre: «Que d'eau, que d'eau…»   Le préfet du département lui avait répondu: «Et encore, Monsieur le Président, vous n'en voyez que le dessus…!»

Cette savoureuse anecdote me fait penser à la rivière Langevin qui prend sa source au pied du Piton de La Fournaise. Voilà sérieusement ce que dit en terme technocratique l’Observatoire Réunionnais de l’Eau dans une publication de 1997.

« Le Massif de la Fournaise est caractérisé par une grande perméabilité qui explique malgré des précipitations très élevées la

faible ??? présence d’écoulements pérennes sur le secteur...

Dans   le  cas de  la Rivière Langevin, on observe des zones d’infiltration partielle, voire totale en certains lieux et des zones de résurgence des eaux. Cela   s'explique notamment par la présence des coulées récentes du Piton Chisny, d’une grande perméabilité, recouvrant l’ancien thalweg*. II existe un écoulement  sous-fluvial qui emprunte les lits anciens de la rivière et qui suivant la topographie du thalweg actuel disparait ou resurgit comme on peut le constater au niveau de la cascade de Grand Galet. »

Thalweg* Ligne joignant les points les plus bas d'une vallée.

Le week-end, la rivière attire de nombreux réunionnais pour les pique-nique et la baignade en eau fraîche. Le canyoning s’y développe énormément. Il n'est pas rare de voir des cordes tendues au dessus de la grande cascade...

Rivière ou ravine ?

Une rivière est un cours d'eau qui coule toute l'année, la ravine peut être à sec sur certains secteurs pendant plusieurs mois.

Sur l'île, on compte treize rivières comme la Rivière des Galets et de nombreuses ravines comme la Ravine Trois Bassins mais aussi des ravines appelées rivières comme La Rivière d'Abord. Cherchez pas à comprendre!