De Saint-Leu à l'Etang-Salé
Tour de l'île

Un sentier bord de mer Saint-Leu Etang-Salé
Pas de risque de se perdre sur ce sentier bord de mer entre vagues et bitume d’un peu plus  de 13 km. Pour deux ou trois passages plus difficiles ou dangereux, il est conseillé de rejoindre la route.
Il est préférable de le faire en hiver (juillet août), très peu de zone d’ombre, et en plus c’est la période des baleines.
On va alterner la marche sur le sable (départ de Saint-Leu, petites plages de sable noir du côté de la Ravine des Sables, longue plage de l’Etang-Salé), la marche sur les anciennes coulées avec les souffleurs et les arches basaltiques, (certains passages peuvent être dangereux), la marche désagréable sur les galets du côté de la Ravine des Avirons et la marche dans les herbes hautes. Les embruns sont permanents,
Au départ de Saint-Leu du côté du cimetière, on remarquera les "beach-rocks" ou grès de plage*, avant d’arriver aux anciennes salines de la Pointe au Sel, sa zone de baignade, ses souffleurs et ses énormes vagues au moment des fortes houles.
Plus loin, on retrouvera le fameux souffleur de Saint-Leu et ses arcs-en-ciel éphémères du matin pour se diriger vers l’Eglise  Requins, immense  gouffre sous la falaise avec remontée de la houle par un autre beau souffleur. C’est le coin des pêcheurs.
Du côté de la Ravine des Sables , on alternera avec les belles petites plages de sable noir et les falaises de basaltes déchiquetées sur lesquelles les vagues de l’océan se déchaînent.
A la fin, une longue marche sur le sable mènera à l’Etang-Salé.

 

"Un grès de plage (en anglais beach-rock) est une roche sédimentaire qui se forme dans la zone littorale, par cimentation rapide du sable ou des débris coquillers ou coralliens sur une plage, parallèlement au rivage, au niveau de la zone de déferlement des vagues ou de balancement des marées. Ce sédiment de plage consolidé, en dalles plus ou moins épaisses, se rencontre fréquemment dans les mers coralliennes. Il s'agit d'un phénomène contemporain qui avait été noté par Charles Darwin. "Wikipédia
Sentier Tour de l'île