La Pointe du Diable

La Pointe du Diable

180000 ans d'un littoral en perpétuelle évolution: la conjonction des éruptions du Piton des Neiges et du Piton de La Fournaise.

Au départ, il y avait le Piton des Neiges qui culminait à 4000 mètres. Il y a 180000 ans, il entre à nouveau en éruption. Une nuée ardente et des coulées pyroclastiques *  recouvrent  les flancs du Piton des Neiges jusqu’à Saint-Pierre sur plusieurs dizaines de mètres de hauteur. Aidée par l’érosion dans cette couche friable, la Ravine Blanche se fraie un passage vers la mer.

Il y a 3000 ans**, aux Trous Blancs sur le flanc ouest du Piton de La Fournaise, partent des coulées de roches basaltiques qui se dirigent vers l’océan. Ces coulées empruntent le lit de la Ravine Blanche et arrivent à quelques mètres du niveau de la mer. (50 à 60 mètres plus bas qu’actuellement.)

L’érosion continue son oeuvre et avec la montée du niveau de la mer s’attaque aux parties friables des ponces et des cendres créant les deux petites baies de chaque côté de cette langue basaltique qui s’enfonce dans la mer.

Pour plus de renseignements voir la page d’Alain Martel et les explications d’Olivier Hoarau professeur de SVT passionné de géologie intervenant pour le Pôle Valorisation du Patrimoine de la ville de Saint-Pierre.

Trous Blancs carte de la coulée et risques associés

 

* Une nuée ardente (ou coulée pyroclastique) est une avalanche de pierres ponces, de gaz, de cendres et de blocs volcaniques. Brulante, chauffée à plus de 500° C, elle dévale les pentes du volcan à plusieurs centaines de km/h. Wikimini

** Les nouvelles recherches estiment que la coulée a eu lieu il y a 3000 ans. Avant on pensait 6000 ans.

Sentier Tour de l'île