Takamaka

La construction de la centrale hydroélectrique de Takamaka ne fut pas une mince affaire. Il a fallu 70 ans, beaucoup de sueur et de larmes pour arriver à construire Takamaka 1 et Takamaka 2.

Après une première tentative dans les années 1920, on reprend les travaux en 1963 et la tranche de Takamaka 1 est inaugurée le 17 mars 1968. Vingt ans après on termine Takamaka 2 pour répondre à la forte demande électrique de l’île.

Un petit historique en trois extraits sur des textes wikipédia et ipreunion.com

« Le projet d'utiliser l'eau de la rivière des Marsouins pour produire de l'énergie remonte aux années 1920, la vallée était alors un des endroits les plus préservés de la Réunion…, aucune route n'y menait et il fallait emprunter les difficiles et longs sentiers traversant la foret de Bébour ou celui du Bras Cabot… La Société Hydroélectrique Réunionnaise lança les études et les travaux débutèrent en 1928. Les difficultés rencontrées étaient alors énormes dans une zone aussi abrupte et sauvage. Le sentier utilisé pour les travaux partait de la Plaine des Palmistes, atteignait le col de Bébour et rejoignait l'actuelle plate-forme des Hirondelles en traversant la forêt de Bébour. Il plongeait ensuite vers l' Ilet à Bananes ... La difficile et vertigineuse descente était alors équipée de modestes échelles en bois (48 en tout) et tout le matériel était descendu à dos d'homme. À partir de l' Ilet à Bananes un sentier fut tracé vers le col des Songes. Toutefois, la société dut se dissoudre en raison d'un krach financier. » wikipédia

« Dès le 18 octobre 1963, la presse annonce la mise en chantier de la centrale hydroélectrique de Takamaka. Dans cette région de l'île où la pluviosité est très importante, le projet consiste à détourner les eaux de la rivière des Marsouins sur une longueur d'un kilomètre. La production annuelle d'électricité passerait ainsi de 16 millions de kilowatts par heure en 1961 à 104 millions en 1971. Après quatre ans de travaux, 7 ouvriers décédés dans des accidents de chantier et 62 millions de francs investis en travaux l'ouvrage est terminé. Il est immense. En effet, le complexe est composé en parti d'un barrage de 10 mètres avec une retenue de 25 500 m3 et d'une galerie d'amenée entièrement bétonnée de 2 mètres de haut sur 1240 mètres de longueur qui alimente les turbines en eaux. L'usine pour sa part mesure 54 m de long, 15 m de haut et 9 m de large. Elle est entièrement souterraine. » ipreunion.com du 17/03/2017

« En 1984, suite à l'augmentation de la demande électrique de l'île, est lancée la construction d'un nouveau barrage hydroélectrique. Un barrage voûte à seuil déversant de 26 mètres de haut est édifié à hauteur de la caverne des Hirondelles à 852 mètres d'altitude entre deux parois végétales de 1 800 mètres de hauteur. Le lac de retenue est capable de contenir 126 000 m3 d'eau et devient le plus grand barrage hydroélectrique de l'île de la Réunion. Les matériaux sont acheminés sur site par hélicoptère et par un téléphérique construit sur la plate-forme des Hirondelles à Bébour…  La centrale fut mise en service en 1989. » wikipédia

En aval du site de Takamaka, le splendide Ilet de Bethléem