Bras Rouge octobre 2012

On peut démarrer le sentier de Bras Rouge à partir de la route d’ Ilet à Cordes ou de l’emplacement des anciens thermes.

Les bienfaits des eaux de Cilaos.

Dès 1830,  les curistes arrivent dans le premier établissement thermal de l’île pour bénéficier du grand air des montagnes et des bienfaits des eaux de Cilaos : plus de place pour les noirs marrons réfugiés ici depuis le 18ème siècle sans doute les premiers découvreurs de ces eaux chaudes.  Il faut dire que les cures doivent être bonnes puisque les eaux de Cilaos soignent tout.

« Celles-ci, grâce à leur composition, sont indiquées à cette époque dans le traitement du rhumatisme chronique, de l’arthrite, de la goutte, de la névralgie sciatique, des névroses telles que l’hystérie, l’hypocondrie ou la neurasthénie, des maladies de la moelle épinière dont la paraplégie des nouvelles accouchées, des deux premières formes du béribéri, de l’anémie, de la chlorose, de l’hypertrophie de la rate et du foie, de la dysenterie chronique, de la gastrite chronique, du diabète, de la gravelle, de la néphrite chronique et enfin des inflammations et infections de l’utérus. Nous devons ces informations médicales au Docteur Jean-Marie Mac-Auliffe, qui fut le premier médecin de la station thermale. »

Cilaos pittoresque et thermal, Guide médical des eaux thermales (1902).

 

Le cyclone du 26 janvier 1948 emporta l’établissement de soins. Un nouveau centre fut construit en 1988 au-dessus de l’église.