Coulée des Trous Blancs et risques associés

cybergeo  revue européenne de géographie

 

Mars 2006. Revue de la typologie des éruptions au Piton de La Fournaise, processus et risques volcaniques associés 

Nicolas Villeneuve et Patrick Bachèlery

 

texte intégral disponible en accès libre

 

Extraits:

 

… L’exemple de l’éruption des Trous Blancs montre la vulnérabilité des agglomérations à l’ouest du massif qui ont connu une croissance très importante dans les deux dernières décennies. L’importance de cette coulée est caractéristique de l’ensemble des formations de la Plaine des Cafres. Cette coulée s’est principalement étalée en direction de Saint-Pierre. Si un tel événement se produisait aujourd’hui, le centre de cette ville et celui du Tampon seraient envahis par les laves. Il s’agit d’une zone où l’on compte jusqu’à 2000 habitants au kilomètre carré (voire plus à Saint-Pierre).

 

Cartographie de la coulée des Trous Blancs (d’après Mairine et Ferriot, Com. Pers.).

Il existe plusieurs autres coulées comparables. Citons les exemples, de la coulée du Piton Dugain [datée à 15.000 ans (Ur/Th)] dont l’extension est au moins égale à celle des Trous Blancs. Une telle éruption de nos jours concernerait entre 30.000 et 40.000 personnes.

Sans pour autant être alarmiste, la cartographie de la zone ouest du massif tend à prouver que la probabilité d’une éruption localisée à l’ouest du sommet actuel est loin d’être nulle, d’autant plus que les études dans la zone montrent que la fréquence d’occurrence d’un tel événement est plurimillénaire.

Retour Trous Blancs