A voir, à faire, à connaître....

2017 et des baleines.

De mémoire de créoles, on n’a jamais vu autant de baleines sur l’océan.

Prends "ton l’auto" et suis les belles routes du littoral. Un attroupement sur la côte, des voitures garées plus ou moins bien sur le bas-côté, un embouteillage, un drône qui siffle au-dessus de la tête… pas de question à se poser, les baleines sont là.

C’est qu’on commençait à s’inquiéter, depuis deux ou trois ans, il fallait être extrêmement chanceux pour voir un géant des mers sur le « Chemin des baleines ». On a tenu des séminaires, on a mis en cause le climat, la route du littoral… et que sais-je encore ?                    Il faut dire que l’an dernier Globice n’a recensé qu’une trentaine de spécimens.

 

Cette année, depuis les premiers jours de l’hiver austral, on ne les compte plus. Elles ont retrouvé le bon chemin. Globice est même obligé d’appeler les Réunionnais à l’aide pour les recenser. Personne ne s’en plaint. Les loueurs de bateaux, les vendeurs de drônes et autres téléobjectifs, les professionnels du tourisme se frottent les mains…

Au deuxième congrès mondial de la baleine à bosse qui s’est tenu en juillet à Saint-Leu, les participants ont demandé que le chemin emprunté par les baleines à bosse soit inscrit au Patrimoine Mondial de l’Unesco.

baleine à Saint-Gilles Réunion
baleine à Saint-Gilles Réunion
baleine à Saint-Gilles Réunion
baleine à Saint-Gilles Réunion
baleine à Saint-Gilles Réunion
baleine à Saint-Gilles Réunion
baleine à Saint-Gilles Réunion
baleine à Saint-Gilles Réunion
baleine à Saint-Gilles Réunion
baleine
baleine
baleine à Saint-Gilles Réunion

Les baleines de l'Océan Indien Occidental   Vie océane

Se nourrir dans les eaux froides, s'accoupler et mettre bas dans des mers plus chaudes, la vie d'une baleine se partage entre ces deux impératifs aussi bien dans l'hémisphère Nord que dans le Sud.

De novembre à juin, période correspondant en gros à l'été austral, les baleines de l'hémisphère Sud évoluent dans les eaux de l'Antarctique engloutissant d'énormes quantités de planctons afin de constituer d'importantes réserves de graisse qui leur seront indispensables par la suite. En effet, à mesure que l'océan se refroidit dans le Grand Sud, les baleines entament un long voyage de 6 000 km à la vitesse de 8 km/h qui va les conduire à proximité immédiate des côtes de Madagascar, de la Réunion et de Maurice.

Dans les eaux de la Grande Île et des Mascareignes, où elles resteront de juin à novembre, les baleines vont soit s'accoupler, soit mettre bas pour les femelles fécondées l'année précédente. Pendant tout ce temps, elles ne vont pas se nourrir, perdant une part importante de leur réserve de graisse.

Décrétée sanctuaire baleinier international, la zone sud-ouest de l'océan Indien reste encore vierge de toute investigation scientifique.

 

Le site de Globice    Groupe Local d'OBservation et d'Identification des CEtacés

 

Une histoire de cachalots.

Trois cachalots (cétacés) s’étaient échoués sur une plage du sud. Le même jour, un camion plein de cannes se couche sur la chaussée. Les deux évènements font la une du « Quotidien » Depuis les camions qui transportent la canne à sucre s’appellent des cachalots.

Explication donnée au musée de Stella Matutina